La maison de Narmatha et de sa maman

La cuisine de l'école d'Ottankadu Vetty

Nouvelle visite au camp des gypsies

Sortie à la plage

Inauguration des panneaux solaires à l'école d'Attipakam

Présentation de l'association

La philosophie de l'association Dana : intégrer l’aide à un souci de véritable partage. Le consumérisme a ses limites, celles des ressources qui ne sont pas inépuisables et celles des rejets dont on découvre aujourd’hui les conséquences dramatiques. Aider tout en continuant à piller les ressources et à construire un monde inhabitable en raison de la pollution ne peut pas être un véritable projet d’avenir. Agir, c'est d'abord au niveau de chacun. Cela nous ramène au fameux mot de Jacques Ellul :" Penser globalement et agir localement " Dana forme une communauté d'adhérents sensibles aux problèmes environnementaux et désireux d'entreprendre un vrai changement dans le souci de notre avenir commun. Vivre de façon moins consumériste permet de financer l'aide à ceux qui en ont le plus besoin.

Actualités

Soutien à des familles et parrainage d’enfants
 
Soutien à des familles et parrainage d’enfants
Dans le petit village d’Ottankadu, à une soixantaine de kilomètres de Pondichéry, des enfants et des familles vivent dans des conditions de pauvreté extrêmes. Sans aide ces enfants ne vont plus aller à l’école et devenir des parias. Nous n’avons pas pour le moment les moyens de les aider tous. Nous vous proposons de soutenir…
Sortie annuelle avec les enfants parrainés
 
Sortie annuelle avec les enfants parrainés
Cette année la sortie avec les enfants parrainés a été l’occasion de découvrir un endroit magnifique à 50 kilomètres de Pondichéry : le fort d’Alambare. Après avoir traversé la zone des salines nous sommes arrivés au bord d’une lagune que nous avons traversée grâce aux bateaux de pêche . Les enfants étaient ravis de cette…
Penser globalement, agir localement
 
Penser globalement, agir localement
« Penser globalement, agir localement » Ce mot de Jacques Ellul pourrait être la devise de notre association, « Dana Aide, éducation, environnement » Il signifie que l’action à petite échelle reste toujours utile lorsqu’elle va dans le sens de la « globalité ». Nos prétentions restent modestes mais nous voulons  apporter notre pierre à l’édifice d’un monde où il sera mieux…

Nos actions en bref

Nous travaillons dans l’Inde du Sud près de Pondichéry. Notre aide vise essentiellement l’éducation des enfants. Bien trop souvent à la pauvreté matérielle s’ajoute l’impossibilité d’accéder au savoir. Seule l’éducation permet aux enfants de sortir de leur exclusion, d’avoir un vrai métier et d’être reconnus dans la société où ils vivent. Il arrive malheureusement qu’ils ne puissent plus aller à l’école car leur famille n’a pas les moyens de payer leur scolarité. Il ne faut pas oublier que, dans une famille pauvre, un enfant rapidement émancipé est une charge en moins. C’est ainsi que l’on assiste à des drames : études arrêtées, enfants très jeunes au travail ou mariage forcé des jeunes filles. Notre association aide directement des familles grâce à des correspondants locaux que nous connaissons bien depuis plusieurs années. Cette aide va en priorité à la scolarisation mais il nous arrive de reconstruire des maisons, de réhabiliter des logements insalubres ou de financer la réfection d’un toit en tôle envolé lors d’un cyclone. Étudier pour les enfants suppose qu’ils aient à la maison le minimum nécessaire pour avoir une vie décente. Nous soutenons des écoles de villages pauvres où nous avons aidé à la réfection des locaux où à acheter le matériel nécessaire. C’est le cas à Ottankadu Vetty, Attipakam et Mambalapattu dans la région du Tamil Nadu. Nos actions dans ce domaine ont été largement soutenues par la Fondation EDF.

Nouveau projet

Le village d'Ottankadu Vetty dispose d'une source d'eau mais cette eau est contaminée et ne peut être utilisée que pour le lavage. Pour obtenir de l'eau potable les femmes et les jeunes filles doivent parcourir à pied une distance d'un kilomètre. Cela rend encore plus dures leurs conditions de vie et cette préoccupation permanente de l'eau ne favorise pas l'emploi des femmes ni la scolarité des jeunes filles. Le village d'Ottankadu Vetty est composé majoritairement de "Dalits", la plus basse classe de la société. Cette population est socialement et économiquement défavorisée et vit de quelques expédients, d'emplois subalternes souvent éloignés et de cultures ou élevages rudimentaires. Les logements, souvent de simples paillotes, sont étroits et inconfortables. Le projet consiste à forer un puits dans le village et à installer une pompe électrique pour extraire l'eau. Cette eau sera stockée dans un réservoir de 1000 litres et purifiée grâce à une pompe à osmose inverse avant d'être mise en réserve dans un deuxième réservoir. L'énergie nécessaire au fonctionnement du dispositif sera fournie par des panneaux solaires. La distribution d'eau potable s'effectuera par un robinet accessible à la population. La population desservie est de 1850 personnes. Outre sa contribution financière importante, la Fondation Groupe EDF a été sollicitée pour fournir un avis technique sur la réalisation du projet, particulièrement pour l'installation de panneaux solaires, le stockage d'énergie, le raccordement à la pompe du puits et à la pompe à osmose inverse. Un transfert de compétences est prévu pour la maintenance de ce matériel.